Isolants biologique ou écologique – Quelles sont les alternatives dans le cadre de rénovation / réabilitation

Pourquoi choisir un Isolants biologique ou écologique?

Le développement du nouveau label E+C-, l’existence du label bâtiments bio-sourcés, l’évolution des référentiels HQE, Leeds et Breeam vers une prise en compte accrue de l’empreinte environnementale des bâtiments

, … tout cela pousse les concepteurs et les entreprises à construire de manière croissante à l’aide de matières premières naturelles en s’éforçant de respecter les nouvelles restrictions de construction à venir (rt2020 BEPOS). Consulter notre article sur l’enjeu de l’évolution des normes RT
Pour le gros-œuvre, la construction bois – en ossature bois classique, en poteaux-poutres lamellés-collés, en panneaux structurels, en murs manteaux pour les façades, en bardage, … – fournit de nombreuses solutions. Mais, au-delà du bois, quelles sont les solutions renouvelables et d’origine directement biologique ou écologique dont on dispose et quels isolants biologique ou écologique choisir ?

Petite piqûre de rappel concernant l’éligibilité de travaux d’isolation dans le cadre de remise aux norme afin bénéficier d’aides régionales, de l’ANAH ou autres CEE ou afin de faire valoir un crédit d’impôt  .. pour être éligible , un coefficient de R ≥ 5 m2 K/W pour l’isolation sous-rampants, un coéficient de R ≥ 7 m2 K/W pour l’isolation de combles perdue, un coeficient de R ≥ 3.7 m2 K/W devront être respectés.

PRINCIPES CLÉS DE L’ISOLATION THERMIQUE

Les transferts de chaleur

Lorsque deux éléments sont à des températures différentes, un échange de chaleur s’établit jusqu’à ce que les températures des deux éléments soient identiques. La chaleur va toujours du corps chaud vers le corps froid. Il est impossible d’empêcher ce phénomène d’échange, le but de l’isolation est donc de le freiner fortement.

Pour gérer au mieux ce transfert de chaleur, 3 éléments sont à prendre en compte  pour conserver la chaleur :

  • Les caractéristiques isolantes du matériau : plus le matériau est isolant, plus la chaleur sera conservée (gestion du phénomène de conduction),
  • La gestion de l’air : plus l’air est immobile, moins il y a d’échanges thermiques entre les deux éléments et mieux la chaleur est conservée (gestion du phénomène de convection),
  • L’émissivité du matériau : plus l’émissivité en ondes électromagnétiques de l’isolant est faible, moins il y a de transfert de chaleur (gestion du phénomène de rayonnement).

 

La laine de mouton

Pour le second-œuvre et les aménagements intérieurs, il ne faut pas oublier la laine de mouton, ses nombreux atouts et les différents produits pour le bâtiment à base de laine : les isolants thermiques et acoustiques, sans parler des revêtements de murs et de sols.

En tant qu’isolant thermique, la laine de mouton est disponible en panneaux semi-rigides ou en rouleaux en épaisseurs de 5 à 20 cm.

Matériau 100% naturel et renouvelable, la laine de mouton est utilisée en plaques ou en rouleaux ou en vrac pour l’isolation acoustique et/ou thermique des bâtiments. La laine de mouton offre une excellente isolation thermique. Son lambda (coefficient de conductivité thermique) est de 0.035 à 0.042 watt/m/degré, c’est-à-dire encore plus faible que la laine de verre. Elle est aussi efficace en terme d’isolation phonique ( bruits aériens entre autres). La laine de mouton se consume à une température de 560°C environ, ne dégage pas de fumées toxiques et s’éteint d’elle-même (auto-extinguible).

De plus elle offre une résistance thermique R allant jusque 5.71 pour 20 centimètres d’épaisseur

La plupart des produits pour le bâtiment à base de laine ont des classements D, E F. La laine est anallergène : elle ne provoque aucune allergie cutanée, ni respiratoire. Elle fixe et absorbe de manière irréversible les COV, dont le formaldéhyde. La laine absorbe et relâche l’humidité : elle peut absorber jusqu’à 30% de son propre poids en humidité, sans perdre ses vertus isolantes.

A 30% de teneur en eau, le λ est majoré de 0,0050 W/m.K environ. Mais tout de même, la laine de mouton ne convient aux locaux humides. La laine est recyclable à 100%. Enfin, elle est antistatique, ce qui la rend particulièrement appréciable en revêtement de sol.

La ouate de cellulose

La ouate de cellulose est un pure produit du recyclage de déchets. Cet isolant écologique est composé pour l’essentiel de papier, textiles.

La laine de verre

Longtemps décriée pour ses particularités irritantes, elle est employée depuis de nombreuses années pour l’isolation thermique de bâtiments, c’est également un produit de recyclage composé essentiellement de verre (filières de recyclage industrielles, ménagères) ainsi que de résidus des industries céréalières et sucrières. Ses propriétés isolantes et son coût peu élevé en ont fait un matériel d’isolation standard. Elle peu se présenter en rouleau – avec ou sans pare vapeur, en plaque rigide (isolation de façade). La laine de verre a été remise au gout du jour ainsi que sa mise en oeuvre. Il est possible de l’utiliser avec une machine à souffler (cardeuse) tout comme la ouate de cellulose ou  le chanvre, pour l’isolation de combles perdues, l’intérieur de cloisons sèches.

Bitte warten...
admin on Facebookadmin on Googleadmin on Twitter
admin
CEO EASY-MARCHÉ de mwa-tech
Passionné du web depuis son début, je me suis engagé avec la team de mwa-tech à mettre notre expérience du web au service de la promotion de l'artisanat et des ses acteurs.

Avec notre dernier projet "easy-marché.com", nous proposons un service dédié aux artisans, prestaires de services et à leurs clients pour la parution, la rédaction de devis en ligne, et la désignation par leurs clients d'un professionnel pour l'execution de leurs projets.

Inscription, selection des appels d'offres et utilisation de ce nouveau service gratuite.

Schreib einen Kommentar